OBLOMOVISME

31 mars 2011

WAGON_CHRIS_TOOMORROW

 

Le producteur de musique anglais Luke Vibert est derrière le nouveau "Chariot Christ Monicker". Entre ses différents projets, la discographie du type semble être un peu intimidante vis à vis des nouveaux venus.


Sur son dernier LP, Toomorrow, Luke marche loin des breakbeats dur qui ont encombré son album précédent. Oui, les rythmes échantillonnés jouent toujours un grand rôle ici, mais l'atmosphère sur Toomorrow est beaucoup plus funky; le vol d'une hanche énorme saute le drapeau sur beaucoup de ces morceaux.


"Manalyze Cela!" est en réalité un breakbeat couvert de synthés atmosphérique, bourdonnant la basse et une tonne d'échantillons vocaux.

Posté par maxencedtlt à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bill Callahan - Baby's Breath

Bill_Callahan_Apocalypse

 

"Le souffle du Bébé" est le premier morceau du prochain album de Bill Callahan : Apocalypse. Le premier son que vous entendez est une assimilation rapide de souffles. Pendant plusieurs minutes suivantes la voix joliment fournie de Callahan est très proche de notre oreille. Le tempo s'accélère et ralentit suivant ses chants, tandis qu'il choisit une mélodie de guitare hypnotique, clairsemée. Je pourrais entendre "le souffle du Bébé"  dans une bande original d'un certain film de cow-boy moderne, un single très sec et évocateur.

Posté par maxencedtlt à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2011

Salem - King Night

Salem_King_Night_Cover

Je ne sais pas par quel bout prendre cet LP composé de onze titres. Comme je le disais précédemment, on trouve des titres hip-hop très expérimentaux, une flow repris et ralenti à souhait, un beat bien présent et de grandes nappes ambiantes… Ces derniers ont pour titre Sick, Trapdoor ou encore Tair. D’autres sont seulement instrumentales, le beat est toujours bien lourd et les synthés sont torturés jusqu’à saturation pour renforcer le côté malsain de leur musique. La magnifique ouverture King Night, également nom de l’album en est le parfait exemple. Le final Killer finit cet album en beauté et conclut bien ce tour de passe-passe, on y trouve quelques touches de voix assujetties à de multiples effets pour en donner des incantations. Enfin il y a le reste, l’inclassable, bien que l’autre partie ne l’était pas non plus, on atteint le paroxysme dans la singularité et Asia en est le digne représentant : bruitiste, abrasif, électrique sont quelques termes qui pourraient la décrire. Hound et son début à la limite du dubstep vous en fera voir de toutes les couleurs, ou devrais-je dire plutôt : vous faire broyer du noir, car oui c’est album n’est pas ce qu’il y a de plus joyeux.

Posté par maxencedtlt à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,